Devenir Viticulteur 

Le viticulteur est un producteur de raisin, généralement destiné à la vinification. Son activité s’étale tout au long de l’année et est très variée. Outre la cultivation et la récolte du vin, son métier réside dans la fabrication du vin et dans sa commercialisation.

Devenir Viticulteur 

Le viticulteur est un producteur de raisin, généralement destiné à la vinification. Son activité s’étale tout au long de l’année et est très variée. Outre la cultivation et la récolte du vin, son métier réside dans la fabrication du vin et dans sa commercialisation.

être viticulteur, c’est quoi ?

Le viticulteur est un exploitant agricole spécialisée dans la culture de la vigne et la production de vin. Dictée par les saisons et le climat, son activité est très diversifiée, jonglant entre entretien des vignes, du sol, récolte des raisins, production et commercialisation du vin. Le viticulteur doit avoir un oeil expert pour déceler le moindre problème sur ses vignes, et une expertise aussi bien technique que théorique pour produire un vin de bonne qualité.

Il peut néanmoins s’appuyer sur un oenologue pour surveiller la transformation de sa production en vin. La palette d’activités d’un viticulteur est donc très vaste : travail dans les vignes, vinification, mise en bouteille, entretien des bâtiments et du matériel de chai, contacts commerciaux, formalités administratives…

Le viticulteur est un exploitant agricole spécialisée dans la culture de la vigne et la production de vin. Dictée par les saisons et le climat, son activité est très diversifiée, jonglant entre entretien des vignes, du sol, récolte des raisins, production et commercialisation du vin. Le viticulteur doit avoir un oeil expert pour déceler le moindre problème sur ses vignes, et une expertise aussi bien technique que théorique pour produire un vin de bonne qualité.

Il peut néanmoins s’appuyer sur un oenologue pour surveiller la transformation de sa production en vin. La palette d’activités d’un viticulteur est donc très vaste : travail dans les vignes, vinification, mise en bouteille, entretien des bâtiments et du matériel de chai, contacts commerciaux, formalités administratives…

Les compétences essentielles 

Le marché du travail

La France est le deuxième pays producteur mondial et le premier pays exportateur mondial de vin. Environ 59.000 exploitations, réparties sur une soixantaine de départements, ont une activité viti-vinicole et cultivent 796.000 hectares de vigne destinée à la production de vin, jus et moûts.
Plus de la moitié d’entre elles vinifient leur vin dans leurs propres caves, l’autre moitié dans des caves coopératives. Quand il n’est pas propriétaire récoltant, le viticulteur peut exercer pour le compte de propriétaires du vignoble.
La France est le deuxième pays producteur mondial et le premier pays exportateur mondial de vin. Environ 59.000 exploitations, réparties sur une soixantaine de départements, ont une activité viti-vinicole et cultivent 796.000 hectares de vigne destinée à la production de vin, jus et moûts.
Plus de la moitié d’entre elles vinifient leur vin dans leurs propres caves, l’autre moitié dans des caves coopératives. Quand il n’est pas propriétaire récoltant, le viticulteur peut exercer pour le compte de propriétaires du vignoble.

Tu veux changer de métier ?

Fais le point sur ta situation professionnelle en moins de 2 minutes.
► Sois certain(e) de prendre les bonnes décisions !

Quel niveau de formation ?

Plusieurs biais sont possibles pour devenir viticulteur. La profession s’ouvre aux CAP, aux bacs professionnels, avec différentes options possibles (technico-commercial, œnologie…) dispensés en particulier dans les écoles supérieures d’agronomie.

Il est toujours possible d’apprendre sur le terrain, mais reste nécessaire pour apprendre toutes les techniques et subtilités du métier. Vous pouvez décider d’effectuer un simple stage d’observation aux côtés d’un vigneron expérimenté avant de vous lancer. Mais il ne faut pas oublier que l’on attend tout de même d’un viticulteur une technique, mais aussi un savoir important.

Plusieurs biais sont possibles pour devenir viticulteur. La profession s’ouvre aux CAP, aux bacs professionnels, avec différentes options possibles (technico-commercial, œnologie…) dispensés en particulier dans les écoles supérieures d’agronomie.

Il est toujours possible d’apprendre sur le terrain, mais reste nécessaire pour apprendre toutes les techniques et subtilités du métier. Vous pouvez décider d’effectuer un simple stage d’observation aux côtés d’un vigneron expérimenté avant de vous lancer. Mais il ne faut pas oublier que l’on attend tout de même d’un viticulteur une technique, mais aussi un savoir important.

Comment devenir viticulteur ?

Le salaire d’un viticulteur

Au début de sa carrière, le salaire d’un viticulteur se situe à un niveau inférieur au SMIC brut par mois, et il peut espérer gagner plus de 6000 euros brut en fin de carrière. Les revenus sont très variables d’un professionnel à l’autre. Ils sont en fonction de la taille et localisation de l’exploitation, du statut d’utilisation des terres ou des bâtiments (comme locataire ou comme propriétaire), de la renommée de l’appellation éventuelle.

Au début de sa carrière, le salaire d’un viticulteur se situe à un niveau inférieur au SMIC brut par mois, et il peut espérer gagner plus de 6000 euros brut en fin de carrière. Les revenus sont très variables d’un professionnel à l’autre. Ils sont en fonction de la taille et localisation de l’exploitation, du statut d’utilisation des terres ou des bâtiments (comme locataire ou comme propriétaire), de la renommée de l’appellation éventuelle.

Découvre ta nouvelle voie

Découvre le projet professionnel qui redonne du sens à ta vie.
► Finançable avec ton CPF, ton OPCO ou le pôle emploi.